Lura, lumière du Cap-Vert

Lura débute sa carrière à 17 ans lorsque le chanteur de zook Juka l’engage pour un duo. Suivront rapidement des collaborations avec des pointures comme Bonga, Tito Paris et la grande Cesaria Evora.

Fruit d’un retour continuel à ses racines, Herança (Héritage) nous plonge dans ce qui fait l’identité profonde de la chanteuse. Lura pénètre ici dans les coins les plus sublimes et sacrés du batuque et du funaná, ces rythmes typiquement capverdiens qu’elle porte vers l’universel.

Le choix des thèmes ou celui des paroles s’inscrivent dans la lignée de la musique populaire de l’archipel. La chanteuse reprend trois thèmes classiques de la tradition capverdienne. Ressentir et chanter l’héritage de toute une nation permet à Lura de se réinventer et d’encore se bonifier.

« Je chante l’Afrique dans son entièreté. Pour moi, cet album est comme un hymne au continent et à son histoire dont le peuple cap-verdien fait amplement partie »

Herança est une invitation expresse à redécouvrir l’intensité du Cap-Vert, de son peuple, de ses traditions et de sa musique, à travers la voix la plus mélodieuse et charismatique de toute une génération d’interprètes capverdiens. Dans la voix de Lura et dans chaque morceau de cet album, nous redécouvrons comment l’essence du métissage et de la musique traditionnelle créole a donné naissance à un chant universel, dans le secret le mieux gardé du continent africain: le Cap-Vert.

Retrouvez la pétillante Lura en concert  à Nîmes  le 6 octobre dans le cadre du festival Nimes Métropole Jazz festival.

 

Herança –  Lusafrica – 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *