Nattali Rize, Rebel Frequency

Rares sont les femmes qui réussissent à se faire une place dans le milieu très fermé du reggae. Nattali Rize est de celles-ci. Originaire d’Australie, issue d’un milieu plutôt rock elle n’a pas forcément au départ toutes les cordes à son arc pour charmer ce genre de public. Et pourtant, en peu de temps elle devient la coqueluche des studios jamaïcains : sa voix en impose et contraste avec son apparence fragile.

Depuis ses débuts avec le groupe australien Blue King Brown, Nattali Rize a parcouru les plus belles scènes world d’Europe (Summerjam plus gros festival reggae en Allemagne, le PALEO en Suisse) pour jouer des tubes comme « Rebel Love ». Elle connait un succès détonnant aux Etats Unis où elle se produit actuellement sur une trentaine de dates comme le très prestigieux California Roots à Monterey – Californie. La jeune australienne impressionne et se fait définitivement une place dans le monde parfois machiste et violent du reggae. Un combat de tous les jours pour rivaliser avec des textes souvent trop clichés et affirmer un discours engagé.

Le 24 mars 2017 Nattali Rize sort enfin son premier album. « Rebel Frequency » est un opus qui n’a pas de frontière, conçu entre l’Australie et la Jamaïque, il œuvre pour le rassemblement et l’universalité.

« Nous sommes là pour délivrer un message différent de celui qui est transmis par le système et la culture de consommation à outrance, de l’ignorance et de l’individualité. Notre musique a pour objectif d’inspirer la liberté, et pour nous le fait d’être « rebelle » est un réel paradigme. »

Plongez-vous dans « Rebel Freqency », vous n’avez qu’à ouvrir votre cœur, écouter cette voix unique et vous laissez porter par une énergie sincère et généreuse. Le reggae traverse ainsi les continents rappelant que l’Homme a été et a encore le potentiel d’être « un être de lumière » grâce au pouvoir détonnant de l’amour, dixit Nattali Rize.

Biographie par Sarah Ferdy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *